L’Open Innovation pour la rupture technologique

rupture technologique

Certains responsables R&D sont sceptiques, de prime abord, quant à l’utilisation de l’open innovation dans le cadre de leurs projets.

Ceci s’explique aisément par le fait que 2 types de projets R&D se côtoient en permanence au sein des services R&D ou des bureaux d’étude. Les  projets de nature incrémentale (développement sur affaire, amélioration de l’existant) et les projets de rupture technologique. Voir à ce sujet notre article D Vs R&D.

La réticence de certains responsables techniques vient du fait qu’ils ne voient pas l’apport de l’open innovation sur leurs projets…et ils ont raison…quand il s’agit de projets incrémentaux.

En effet, les projets incrémentaux consistent à adapter et/ou améliorer un produit ou un procédé sur la base d’une ou plusieurs technologies déjà maitrisées par l’entreprise. Elle est donc bien la mieux placée pour aboutir. On peut même avancer qu’aucune autre que cette entreprise ne sera plus efficace. En effet, elle manipule ses technologiques au quotidien depuis plusieurs années voire plusieurs décennies dans certains cas.

En revanche, sur des projets de nature rupturiste, l’open innovation redevient pertinente. La rupture technologique nécessite un certain degré de changement technologique qui correspond parfaitement à ce que peut apporter l’open innovation. L’open innovation consiste à identifier et capter des idées et solutions à l’extérieur, notamment dans d’autres domaines scientifiques et techniques. C’est précisément ce que recherche la rupture technologique.

L’open innovation est donc particulièrement recommandée lorsque l’entreprise doit s’aventurer sur des terrains inconnus, lorsque ses technologies ne suffisent plus à répondre à la demande ou qu’elles ont été poussées dans leurs derniers retranchements.

L’équipe Global Vision

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>